LES MÉMOIRES PRÉNATALES : deuxième volet.
Voici une canalisation d’une femme dont l’âme est depuis plusieurs années dans l’au -delà.
Je tiens à préserver son anonymat afin de respecter totalement les personnes concernées, et donner une dimension universelle à son message , pouvant éclairer les lecteurs .
Je vous livre cette canalisation qui vous permettra de comprendre l’impact vibratoire dans la réalité d’un homme ou d’une femme tout au long de son chemin.
Aussi de montrer l’importance de l’interaction de l’ inconscient d’une mère avec son enfant pendant sa gestation,quelque soit le scénario de vie dans lequel il a été conçu, même le plus dramatique.
Aussi de montrer les empreintes de notre transgenerationnel dans notre psychisme et notre corps physique.
les secrets familiaux ,sont révélés bien entendu , dans une totale bienveillance, dans une justesse temporelle( au bon moment) pour libérer ce qui doit être débloquer énergétiquement pour un avancement spirituel.

« Je me libère de toi mon enfant.
Quelle drôle de phrase n est ce pas ?
Elle paraît bien inopportun!
Je t ai porté comme un fardeau ,comme un lourd secret comme une pierre dans mon ventre.
Tu poussais dans mon ventre que je tentais d’empêcher de s arrondir.
Ou est la normalité dans tout ça ?
Avoir un enfant de mon propre père qui m ‘a volé mon adolescence ,ma jeunesse
Ou est la normalité lorsque je n ai pas détesté ce père qui m ‘a prise sauvagement et bizarrement sensuellement?.
Était ce une expression de l amour ? Je ne savais pas, je ne savais rien.
Était ce de la tendresse ?
Je n ai rien compris à ce qui s ‘est passé .
Comment peux tu ,mon fils ,être toi même ,lorsque tu as été conçu dans une non normalité.
Tu as avalé beaucoup de liquide dans mon ventre
Tu essayais de survivre et en même temps de disparaître pour ne pas me rendre coupable .
Tu m ‘as aimé dans ce ventre en voulant survivre, tu voulais me prouver que je pouvais donner la vie dans des conditions contre nature et en vivant tu as réclamé haut et fort que tu avais le droit d être aimé.
Je n ai pas à te donner de leçon car ce n’est pas une leçon d ‘ailleurs ,mais mon instinct de mère naturel aurait aimé que tu aimes une femme ,que tu puisses me donner un petit fils,
Aucun reproche dans tout ça mon dieu non !
Mon fils ,réfléchis un instant
Sais tu aimer vraiment ?
Bien sûr que oui, tu as commencé déjà ds mon ventre à m ‘aimer ,moi la première femme de ta vie, mais je t ai laissé dans les bras d une autre,
Tu as failli te noyer et moi je te laisse, oui je t ai trahi. Tu pouvais le vivre comme telle. Tu n as pas eu d ‘autre choix que haïr la femme symbole de l’amour – force de vie.
C est pour cela que la dimension de l amour a été déviée en toi.
Une femme ne pouvait que te trahir puisqu’elle ne t’a pas accueilli ds son sein.
Pardonnes moi mon fils de cette maladresse, de tant de naïveté, tant d’ignorance, tant de cruauté…
suis je coupable? moi la victime d’un tel acte entre un père et une fille, et pourtant si courant dans les chaumières.
Oui je me sens coupable d’ être née tout simplement ,pour avoir vécu cette bestialité, et de t’avoir donné la vie avec la honte au ventre.
Te voyant te débattre dans ta recherche d’identité, je comprends que je dois me pardonner d’avoir consenti à participer à ce drame en quelque sorte.
Ce qui me permet de te demander pardon ,plus facilement, en paix , dans un autre état d ‘amour pour toi. «

Ce genre de canalisation libère systématiquement une énorme énergie d’amour qui propulse la personne vers un changement de conscience, lorsqu’elle l’écoute avec son cœur. Elle prendra le temps nécessaire pour lâcher ce qu’elle doit dépasser.

Je vous rappelle que la synergie de différentes thérapies les plus conventionnelles au moins classiques ,est favorable pour guérir d’une blessure d’âme.

Eveil de la conscience

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos ami(e)s !