Dans le monde invisible, il s’en passe des choses !

Nous pensons comme nous respirons, c’est-à-dire que nous sommes à peine conscient de nos pensées… même les plus négatives et les plus répétées…

Je vous rappelle que les pensées sont de nature électromagnétique, elles vibrent et gravitent autour de nous, dans nos corps subtils. Elles s’ancrent dans notre aura, notre enveloppe éthérique, le prolongement de notre corps physique, par conséquent dans nos organes (la glande thyroïde, les organes géniteurs, le foie par exemple).

 

Or, nous passons la plupart de notre temps à maudire les choses, les situations, les circonstances, les autres et soi-même. À force de penser : “J’en ai plein le dos ! Je l’ai à travers de la gorge ! J’ai la boule au ventre, ils me cassent les pieds. Elle ou il me gonfle, je vais la ou le tuer…” nous nous polluons nous mêmes ainsi que les autres de ces entités.

 

Ces formes pensées accrochées à nous vont finir par se concrétiser dans notre réalité, si nous sommes fragilisés physiquement (épuisés tout simplement) ou émotionnellement (contrarié, perturbé, attristé…).
Ces entités humanisées vibrent à des fréquences attirant des situations, des personnes de la même fréquence afin d’être encore plus accrochées à nous.
Un exemple : une femme persuadée que les hommes sont tous des séducteurs, est extrêmement jalouse de son homme. Elle l’épie, le soupçonne de tous les écarts au moindre regard vers une autre femme, fouille dans son portable. Inévitablement, ses histoires amoureuses se répètent de la même façon. Ses hommes la trompent !
Elle est triste, se considère comme malheureuse, en effet son aura est terne, opaque, grise, étouffée par ses propres formes pensées obsédantes.
La réharmoniser est facile, mais lui faire comprendre qu’elle doit modifier ses schémas de pensée est plus difficile !

 

Il existe une autre forme pensée courante dont on peut être habitée : l’envie, la jalousie. Elle est fortement polluante car elle se colle sur les personnes enviées ou dans leur espace intime.
Si nous envoyons des pensées de basse fréquence vers quelqu’un, si ce dernier est insensible à notre attaque, notre énergie revient à nous. En revanche si cet individu a une faille et donc sera blessé énergétiquement , on se crée un karma. Bon ! Il n’y a plus qu’à observer son mental, purifier sa conscience, l’élever dans la lumière

Au travail, hop hop !

 

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos ami(e)s !