Au cours d’un soin de guérison spirituelle, les empreintes négatives révélées par l’âme doivent être toujours verbalisées dans un état de conscience (dans un état d’esprit) relié à la lumière (dans le non jugement, dans la compassion).

Ces mémoires implantées dans le psychisme collectif sont constitués par toutes les pensées d’égoïsme, de séparation, de haine, de colère, de peur.
Il est essentiel d’offrir à la lumière tout ce qui n’a pas pu être exprimé, ce qui est resté bloqué dans les souvenirs d’enfant, d’adolescent
Cela peut être aussi une parole dite dans la colère, blessante, qu’on regrette… ou un mensonge.

 

Exprimer à voix haute cette souffrance pour comprendre nos failles, nos faiblesses, nos attaches dans la conscience reliée au pardon nous propulse vers la guérison.

 

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos ami(e)s !