L’air que nous respirons porte une énergie de vie, le prana,
nourriture essentielle pour nos corps physiques et subtils.

Il l’est aussi pour tous les humains, les animaux, les végétaux, pour la planète elle même qui représente son propre champs vibratoire dans lequel nous baignons tous, d’où notre responsabilité à respirer en conscience.

 

 

La respiration nous enseigne qu’il faut accepter de se vider pour être rempli.

 

Tout cela a plusieurs niveaux : au niveau pulmonaire et au niveau psychologique. C’est comme ouvrir une fenêtre de notre maison intérieure afin d’aérer, de régénérer l’air.
Il suffit d’un souffle pour accueillir un vent de liberté.

Si nous retenons l’oxygène, cette force de vie, de peur qu’elle s’échappe, nous bloquons l’échange, la circulation énergétique en toute liberté.
Respirer en conscience nous ramène à soi, nous invite à chasser nos peurs, à redonner du rythme, le mouvement de la vie, à nous centrer sur nos propres ressources, à libérer la parole qui sortira avec fluidité de notre gorge, où doit vibrer la puissance du verbe, à avoir une meilleure confiance en soi.

 

Respirer en conscience nettoie notre mental, détend notre émotionnel en gardant un diaphragme souple, libère notre partie pelvienne où logent nos chakras racine et créatif.

 

Portons une toute particulière attention à notre respiration.
Nous serons en confiance car plus conscience de notre potentiel.

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos ami(e)s !