Nos schémas de pensée définissent notre personnalité égotique c’est-à-dire notre humanité.

 

Ils sont construits sur nos croyances, notre éducation, notre héritage religieux, nos projections, et surtout notre regard tourné vers nos expériences du passé.

Nos pensées peuvent vibrer sur des fréquences :

  • d’optimisme

  • de confiance

  • de détermination

  • de patience

Ou bien sur des fréquences :

  • de peur

  • de pessimisme

  • de manque de foi

  • de dénigrement

Libre à nous d’orienter nos pensées dans la lumière, ou dans l’obscurité.

Il est primordial de prendre conscience du pouvoir créateur de chaque parole, de chaque pensée qui émettent des ondes électromagnétiques dans notre champs aurique, attirant sur du plus ou moyen terme l’expérience équivalente.

 

Sachons déterminer notre bien être avec des mots précis comme nous savons si bien le faire avec notre mal être.

 

Se dire :  “Je ne veux plus une relation amoureuse dans la douleur.

D’après vous, “douleur” attire quelle fréquence ?
L’abondance de la souffrance ou celle du bonheur ?

 

Sortons de nos habitudes mentales, de nos zones de confort, déprogrammons nous en
alignant nos pensées sur ce que notre coeur désire vraiment en faisant attention à nos pensées et nos paroles, qui graveront un message énergétique, négatif ou positif dans notre inconscient.

 

Le défi est de porter notre attention à notre monde psychique.

Notre cerveau capte, et émet des pensées d’une façon ininterrompue. Ce qui nous amène à être responsable de l’attention qu’on accorde à ces pensées.

Soit elles nous engluent dans leur lourdeur de désespoir ou elles nous propulse vers la légèreté d’être…

 

À vous d’y penser !

Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos ami(e)s !