Pendant l’hiver, la nature s’endort, se met en veille, afin d’économiser son énergie. Au même titre que la nature qui s’est endormie durant tout l’hiver, certains animaux se sont mis en état d’hibernation, le silence prend place…

Rythmés par les cycles de la nature, nous avons tendance pendant l’hiver à rester chez nous, au chaud, au coin du feu ou sous la couette, à prendre des bons bains chauds, à sortir peu. On se couche plus tôt. C’est la saison du cocooning, de l’introspection…

L’hiver est la période du YIN (calme et intériorisation).

C’est aussi une période de fêtes, de convivialité et de partage, où nous avons tous tendance à faire quelques excès (nourriture, chocolats, galette…)

Durant l’hiver nous stockons pour affronter le froid qui demande au corps beaucoup d’énergie.

Après le froid de l’hiver, la neige, le gel, la nature commence à se réveiller, à mesure que les jours rallongent.

Le printemps se profile, symbole de renaissance de la nature avec l’arrivée des premiers bourgeons, la verdure, le chant des oiseaux, le soleil et des températures plus clémentes. C’est la période où notre corps se réveille lui aussi, plus tonique, prêt pour de nouveaux challenges, de nouvelles envies, se remettre au sport, sortir se promener, alléger la couche de vêtements et arborer des couleurs chatoyantes, véhiculant de belles énergies positives.

Pour se faire, il va falloir l’accompagner, l’aider, pour faire un grand nettoyage de printemps, comme vous pourriez le faire dans vos armoires quand vous décidez de remiser vos vêtements d’hiver pour ceux d’été

Mais parfois, alors que nous devrions sentir cette énergie printanière nous gagner, nombreux d’entre nous ressentent la fatigue de l’hiver, un manque d’entrain, un teint terne, une certaine lourdeur dans notre corps…

Ceci est le signe que notre organisme est chargé de toxines que nous avons accumulées durant les mois d’hiver (alimentation plus riche, fatigue, stress…)

Il est temps de faire une petite cure de printemps en douceur… Sauf pour les femmes enceintes (ou allaitantes) et les personnes souffrant de pathologies lourdes.

 

A la base de toute cure Détox, c’est d’adopter une alimentation hypotoxique :

  • Supprimer ou limiter les plats industriels
  • Diminuer sa consommation d’aliments trop riches (viandes grasses, charcuterie, sucre raffiné, graisses cuites et saturées…)
  • Favoriser les légumes et les fruits de saison (et bio), les crudités en début de repas.

N’hésitez pas à introduire dans votre alimentation des graines germées : alimentation vivante, véritable mine d’or pour notre organisme (vitamines, minéraux, oligo éléments, substances biologiques actives…) qui apporteront saveurs et couleurs à vos plats.

 

Il est possible de faire également des mono diètes (1 seul aliment de saison / par exemple mono diète de pommes sous toutes ses formes jus, fruits frais, compotes) pour mettre au repos notre système digestif lui aussi trop sollicité par les excès en tout genre, sur 1 repas, 1 journée ou un weekend.

Cette « pause » du système digestif lui permet d’éliminer les déchets qui l’encombrent.

 

 

Et pour donner un petit coup de pouce Détox, la nature met à notre disposition de nombreuses plantes qui vont accélérer l’élimination des toxines de notre foie, de nos reins…

Parmi elles, on trouve le bouleau, cet arbre reconnaissable à son écorce blanche.

 

C’est le moment de faire une cure de Sève de Bouleau fraiche !

Quand ?

 

Dès les premières montées de sève fin février/début mars (être attentif à l’avancée de la nature) avant l’apparition des bourgeons. La sève doit être claire et transparente. Si elle est trouble et blanchâtre, c’est que les feuilles commencent à apparaitre.

Où ?

 

Il est possible de récolter la sève de bouleau soi même mais cela nécessite de connaître la technique et de respecter les arbres pour qu’après la récolte ils puissent reconstituer leur écorce.

Bien plus pratique (surtout en milieu urbain), acheter la sève de bouleau fraîche en magasin Bio, en bouteilles en verre d’un litre ou en cubi de 5 litres (quantité totale pour la cure, plus économique mais encombrant dans un réfrigérateur).

Il faut consommer de la sève de bouleau fraîche juste récoltée pour de vrais bénéfices.

 

Comment ?

 

La sève de Bouleau fraîche se conserve au réfrigérateur maximum 30 jours.

La cure va durer ± 21 jours

 

  • Boire 250 ml (1/4 litre) de Sève par jour en 2 ou 3 prises. Si vous travaillez en dehors de chez vous, je vous conseille 2 prises de 125 ml chacune : 1 prise le matin à jeun, et 1 prise le soir (quand vous rentrez,  éloignée du repas)
  • Il ne faut pas diluer la sève, vous la boirez pure. Son gout est neutre et doux, parfois légèrement sucré. Au bout de quelques jours elle peut se troubler et l’on peut ressentir une légère amertume sans aucune incidence sur son efficacité. La sève fraîche est vivante et il peut y avoir une légère fermentation.

 

Ses effets ?

 

La cure de Sève de bouleau fraîche a de multiples bienfaits sur notre organisme :

Revitalisation, reminéralisation, détoxination… Elle aide à éliminer les déchets organiques et toxiques accumulés dans notre organisme et notre sang et va stimuler nos défenses immunitaires.

Très riche en minéraux et oligo éléments la sève de bouleau contient en grande quantité calcium, magnésium, silicium, sodium, phosphore et potassium

La sève de bouleau est connue pour ses effets bénéfiques sur les os, la peau, dans le cas de calculs urinaires, d’eczéma, de douleurs articulaires…

 

Il existe également du jus de bouleau, qui est un concentré obtenu à partir des feuilles de l’arbre. La sève est plus riche en oligo-éléments que le jus du bouleau. Elle est également plus chère.

 

Alors préparons-nous à réveiller notre corps avec l’arrivée du Printemps et lui permettre de rester en bonne santé !!!

A très vite pour un prochain article… Corine Conseillère en Naturopathie Mail : corine.indelicato@yahoo.fr
Si cet article vous a plu, partagez-le avec vos ami(e)s !